Message du 08 Mars 2019: « Penser équitablement, bâtir intelligemment, innover pour le changement »

Avatar

La femme est le pilier et l’épicentre de toutes les activités menées dans la société. Elle est incontournable dans la vie d’une nation, car elle est en même temps l’épouse, la mère, la sœur, la grand-mère.

Malgré cette place importante et ce grand rôle dans la société, les femmes quotidiennement assujetties aux tâches les plus lourdes (production, éducation), sont la couche sociale la plus déshéritée, la plus exploitée et la plus fragile.

Elles ont le devoir sacré de négocier pour la prévention et la résolution des conflits qui naissent entre les hommes et les peuples. La femme est très importante, car donnant la vie sans laquelle aucune société ne peut exister. Seule la femme a le pouvoir de donner la vie et d’allaiter. Étant le plus en contact avec les enfants, elle participe en grande partie à leur éducation.

En milieu rural, c’est la femme qui produit, transforme les aliments pour l’ensemble de la famille (cultive, récolte, prépare). Toute la journée en compagnie des enfants, elle est la première à s’apercevoir en cas de maladie et à prendre des dispositions appropriées pour leurs soins.

 

La femme coordonne et crée un climat de bonne collaboration avec les parents, voisins, amis et autres de la société. Elle est actrice principale pour l’organisation des mariages, baptêmes, décès, etc.…

Contribution à la vie économique : La participation des femmes à la vie économique est réelle et s’effectue par le biais de toute une gamme variée d’activités allant du secteur informel au secteur formel.

L’intervention des femmes est surtout remarquable dans le secteur informel : elles y participent massivement et de manière substantielle, notamment dans les activités économiques traditionnelles (teinture, couture, coiffure etc.…), de commerce (où les femmes sont majoritaires) et les activités modernes (pharmacie, hôtellerie, imprimerie, aviculture, écoles privées).

Les femmes jouent un rôle important en milieu rural où la totalité d’entre elles, sont occupées par l’agriculture, l’élevage, la sylviculture, l’artisanat et l’industrie extractive.

La journée de la femme est longue et dure : elle travaille en moyenne 17 heures par jour, dont 8 heures sont consacrées à l’agriculture. Toute la journée, de 5 heures du matin au coucher du soleil, la femme est occupée aux différents travaux domestiques et champêtres.

Au regard de ce qui précède, nous lançons un appel solennel à toutes les femmes, pour que nous renforcions notre solidarité, afin qu’unies, nous puissions relever les multiples défis auxquels nous sommes confrontées :

Peu de femmes sont à des postes de décision.

Peu de femmes sont leaders politiques.

Peu de femmes ont le pouvoir économique.

A l’aube du 3e millénaire, il est impératif que les femmes renforcent leur solidarité, afin de s’imposer sur la scène internationale face aux multiples défis à relever.

La Fondatrice Rosalie Matondo

Leave a Comment

Contactez-nous

Nous ne sommes pas là pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email et nous reviendrons vers vous, dès que possible.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search

EnglishFrench